Pépinière Everi inc.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

145, rang Sainte-Cécile, Saint-David QC Canada J0G 1L0
Plantation et entretien
Plantation
Choix de l'emplacement
Déterminez l’emplacement de votre conifère en tenant compte de ses dimensions à maturité. Presque tous les conifères préfèrent le plein soleil à l'exception des pruches et les ifs. Il faut savoir aussi que la grande majorité des conifères préfèrent un sol meuble et bien drainé. Par sol meuble, on entend un sol qui n’est pas trop compacté donc qui se creuse facilement avec une pelle. Si le sol est trop compacté ou trop argileux, on devra faire un trou deux fois plus grand et plus profond que les dimensions qu’a le pot du conifère que vous désirez planter et ensuite, mélanger la terre que vous venez de pelleter avec une terre à jardin dans une proportion moitié-moitié.
Les Entreprises Everi
Préparation du trou de plantation
Si la terre dans le fond du trou est sèche, arroser abondamment et laisser pénétrer l’eau avant de continuer la plantation. Ensuite, remettez le mélange de terre jusqu’à la moitié de la profondeur du trou environ, de façon à ce que lorsque vous mettez le pot avec le conifère sur la terre que vous venez d’ajouter, le dessus de la motte de terre du pot arrive quelques pouces sous le niveau du terrain.
Mise en terre
Une fois cette étape faite, retirez le conifère du pot, soit en coupant le pot ou en couchant l’arbre sur le côté; brasser un peu le pot et tirez ensuite l’arbre en le prenant à la base du tronc près du pot. Si les racines sont très compactées dans le pot, essayez de taper dessus un peu, tout le tour, afin de les déprendre légèrement. Attention de ne pas trop en casser! Remettez l’arbre dans son trou et mettez si désiré un engrais pour les racines (poudre d’os, 10-52-10 ou autre) en suivant les directives du fabricant. Remettre le mélange de terre tout le tour des racines en compactant chaque pelletée avec vos poings et en s’assurant que l’arbre est bien droit et solidement planté.. Lorsque vous arrivez sur le dessus de la motte de terre du conifère, mettez l’équivalent de un pouce ou deux de terre, pas plus. Le niveau devrait être à ce moment environ deux pouces de moins que le terrain. Cette différence de niveau sera utile lorsque vous arroserez votre conifère nouvellement planté, en période sèche. À la fin, vous pouvez compacter avec votre pied, plus l’arbre est grand plus vous pouvez donner des coups de pied à la base du tronc tout en évitant de toucher à ce dernier bien entendu. Si vous avez planté sur un terrain engazonné, ne remettez pas la partie de pelouse que vous aurez enlevée préalablement.
Pour plus de renseignements, visitez le Carnet horticole et biologique du Jardin botanique de Montréal
Entretien
Arrosage
Votre conifère vient d’être mis en terre, arrosez-le abondamment tout de suite! Par la suite, c’est un peu comme une plante d’intérieur; il faut faire attention de ne pas trop arroser sinon les racines vont suffoquer, donc on arrose au besoin lorsqu’on constate en mettant notre doigt dans le sol sous l’arbre, que les premiers pouces de terre sont secs. Par contre, si on sent de l’humidité, on n’arrose pas. Si la saison suivant la plantation est très pluvieuse, on n’aura presque pas à arroser et l’inverse si la saison est sèche; il faudra arroser plus souvent. On surveille l’arrosage jusqu’aux premières gelées; si l’automne est sec, il faudra arroser parce que c’est une période cruciale pour le conifère qui emmagasine l’eau pour ses réserves hivernales.
On peut mettre un engrais liquide (20-20-20) aux deux semaines jusqu’en juillet. Suivre les directives du fabriquant.
Hiver
Les Entreprises Everi
La plupart des conifères n’ont besoin d’aucune protection hivernale à moins qu’il ne soit en dehors de sa zone de rusticité ou à moins qu’il soit situé dans un endroit où une trop grande accumulation de neige pourrait l’endommager. Dans ces cas, une bonne méthode consiste à entourer l’arbre d’une clôture à neige, sur laquelle on fixera un géotextile ou une jute. On doit protéger le conifère le plus tard possible, soit vers la fin de l'automne et lorsqu'on découvrira celui-ci au printemps, s'assurer de le faire par une ou deux journées nuageuses consécutives.